Mélange forestier de Gaspésie Sauvage

L'automne approche, et il sera bientôt temps de troquer les salades estivales pour des plats plus substantiels. Parmi les aliments que j'associe à cette saison, les champignons occupent une place de choix et, grâce à leur polyvalence, on peut les ajouter à une vaste gamme de mets. Par contre, la sélection disponible en épicerie laisse parfois à désirer si on ne veut pas se limiter aux champignons de Paris et aux portobello...

Le Mélange forestier consiste en une variété de champignons sauvages séchés, en tranches et en morceaux, dans un sac de papier refermable qui s'accorde bien au côté «rustique» du produit tout en étant très pratique. Les champignons séchés doivent être réhydratés en les faisant tremper dans un liquide chaud pendant au moins 30 minutes, puis en les égouttant. (Le liquide de trempage peut ensuite servir de base à une soupe!)

Un de mes mets automnaux préférés est le kasha, fait à base de graines de sarrasin grillées, auquel j'ajoute des champignons, de l'ail et du thym. Je l'ai préparé en remplaçant les champignons frais par le Mélange forestier. La saveur des champignons sauvages, bien que subtile, était très agréable, et leur texture tout à fait comparable à celle de champignons frais.

L'emballage suggère notamment d'ajouter le Mélange forestier aux potages, aux farces, aux gratins, etc. Une recette est fournie sur l'étiquette, et le site web de Gaspésie Sauvage en offre plusieurs autres.

Vous trouverez ce produit dans la boutique en ligne de Terroirs Québec ici.


Older Post Newer Post