Aller à l'épicerie? Pas très efficace...

C'est un fait, le prix des aliments sur les tablettes ne cesse d'augmenter, année après année. Mais il est intéressant de se pencher sur le coût réel de l'épicerie. Car le prix qu'on paye à la caisse n'est pas le seul élément qu'il faut mesurer. Nous devons ajouter le temps et le déplacement pour savoir combien nous coûte réellement notre épicerie. Malheureusement, ces coûts ne sont pas évidents à calculer. Pour ce qui est du déplacement, si vous y allez à pied, c'est tel quel. Mais si vous prenez votre voiture, vous devez calculer l'essence consommée, mais également l'usure de la voiture pour le déplacement (car oui, le plus petit déplacement entraîne une usure des pièces). Plusieurs autres coûts entrent en ligne de compte, tels que les assurances et l'immatriculation. Selon le CAA Québec, qui publie annuellement une étude sur les coûts de déplacement automobile, en 2013, un véhicule coûtait en moyenne 0,52$ du kilomètre*. Le coût en temps est plus facile à mesurer. Des chercheurs finlandais ont fait le calcul, et le résultat est assommant. Ils estiment que 450 millions d'heures par année sont passées par les consommateurs finlandais à faire leur épicerie! Autrement dit, chaque ménage consacre 200 heures par années à faire son épicerie, ce qui équivaut à 5 semaines de travail à 40 heures par semaine. Multipliez ce nombre d'heures par votre salaire horaire, et vous aurez une bonne idée de ce que vous coûte réellement votre épicerie en temps. Prenons un exemple pour y voir plus clair. Imaginons un individu qui achète 100$ d'épicerie par semaine. Il a un salaire de 20$ de l'heure. Pour faciliter le calcul, il se rend à l'épicerie à pied. À la caisse, il lui en coûte donc 5 200$ d'épicerie par année, montant auquel nous ajoutons 200 heures à 20$ de l'heure (4 000$). Le coût réel de son épicerie, annuellement, est donc de 9 200$. L'épicerie en ligne apparaît comme une solution pratique à la situation. Premièrement, on fait notre commande quand bon nous semble. Pas besoin de courir pour arriver avant la fermeture des magasins! On commande également d'où on veut : que ce soit de la maison ou du travail, du moment qu'il y a une connexion à Internet. Et le tout est livré chez soi, à la porte! Pas besoin de se déplacer, et aucune perte de temps. En plus, on n'a pas à faire la file pour passer à la caisse! Il est évident que faire son épicerie en ligne est beaucoup plus rapide et efficace, et je suis persuadé que dans les prochaines années, nous verrons de plus en plus de québécois adopter cette petite révolution de l'alimentation. * Vous trouverez sur le site du CAA Québec un outil vous permettant de calculer exactement combien vous coûte votre véhicule par kilomètre.

Older Post