Subventionner pour concurrencer ?

Radio-Canada nous apprenait récemment que la municipalité de Saint-Thomas-Didyme, au nord du Lac-Saint-Jean, reçoit une subvention de 84 000 $ de Développement économique Canada pour explorer le potentiel de commercialisation des champignons forestiers comestibles.

S'agit il de créer un concurrent à l'entreprise privée prospère qu'est Gaspésie Sauvage ? Comprenons-nous bien, je n'ai aucun problème avec la concurrence, sauf peut être si celle-ci est financée par les impôts, et que la société concurrencée n'a reçu quant à elle aucun soutien. J'ai encore plus de mal lorsque l'argent investit l'est pour "explorer le potentiel de commercialisation", pas pour cueillir et distribuer des champignons et fournir un travail aux futurs cueilleurs, mais bien pour étudier le marché. Etudier le marché alors qu'une société efficace existe déjà... 84000 $ alors qu'aucune structure de récolte, de transformation et de mise en marché n'existe dans la région du Lac-Saint-Jean... Les 84 000$ ont été attribués à la municipalité, afin qu'elle réalise l'étude !


Older Post Newer Post