Même pour le producteur le bio coûte cher !

Après une discussion avec des producteurs de légumes bio, je m'aperçois que produire des légumes bio est tout sauf une solution de facilité, alors que d'autres font de l'argent.
Les contraintes de production, de localisation de la terre, d'arrosage, sont énormes, et probablement là pour le bien des consommateurs. Mais pour se faire certifier (via Québec Vrai par exemple) on commence déjà par payer des frais. Cela me semblerait logique que ces frais soient pris en charge ou permettent des crédits d'impôt du gouvernement. Les producteurs non bio devraient financer ces frais d'ailleurs.
Ensuite, il faut vendre sa production. Les supermarchés achètent soit de façon centralisé (il faut fournir pour tout le Québec), soit à très bas prix (1$ le chou-fleur bio, prix d'achat en ce moment).
L'autre solution est l'agriculture soutenue par la communauté (ASC), une formule défendue très largement à travers la presse par l'organisme Equiterre. Mais saviez-vous que pour acheter un panier bio ASC référencé par Equiterre, il vous en coûtera 15$ d'adhésion Equiterre par année ? Et le producteur devra versé jusqu'à 350$ par année également à Equiterre. Tout un business pour Equiterre cette ASC !
De plus en plus, le bio semble être un marché prometteur pour certains mais ce n'est pas encore très rentable pour les très petits producteurs ou les acheteurs qui doivent encore payer cher...


Older Post Newer Post