Le terroir selon Francis Lagacé

Dans le magazine Fugues, Francis Lagacé affiche sa vision du terroir. Avec son autorisation, je me permets de reprendre sa définition.

Le terroir est un mot fort galvaudé. Le sens véritable de cette expression, c’est le lieu, le sol, le climat géographique particulier d’un coin bien délimité. Les confitures de votre tante Gertrude ne sont pas un produit du terroir si elle les fabrique à Montréal à partir des fraises de l’Île d’Orléans achetées au marché Jean-Talon. Il faut donc éviter de traiter le terroir comme un tiroir dans lequel on fourgue tout ce qui nous paraît artisanal. Un bon exemple de produit du terroir au Québec, c’est par exemple le fromage Pied-de-Vent des Îles de la Madeleine parce qu’il est fait sur place avec le lait des vaches du pays qui ont brouté l’herbe du pays. Pour les vins, le terroir fera la différence entre les vignes cultivées le long de la vallée de la rivière Richelieu et celles de la région de Dunham.


Older Post Newer Post