Réactivité et service, les forces de l'indépendance

Ce que j'aime de mon petit commerce, c'est que je peux être plus réactif que la plupart des grosses entreprises. Et j'essaye de l'être autant que possible (laissez vos commentaires si vous voulez me reprocher un courriel non répondu...).

Hier matin, samedi, vers 10h30, j'ai reçu une demande pour la livraison de 100 assortiments cadeaux pour des cadeaux d'entreprise. Certainement un autre entrepreneur qui voulait préparer des jolis produits pour ses clients. Puisque je ne fais pas dans la quantité, ni dans le cadeau d'entreprise, j'ai transféré la demande à Valérie de Clin d'Oeil Gourmet, qui tient la plupart des mêmes produits mais qui se spécialise dans le corporatif.

Quelques instants après, Valérie a écrit au client pour lui proposer une soumission et valider les besoins précis. Grâce à la description complète des produits sur mon site, le client savait précisément ce qu'il voulait. A 17h, Valérie m'a rappelé pour me dire que la commande était validé pour 100 ensembles.

Mes quelques remarques sur cette transaction : nous avons été en mesure de recontacter le client un samedi et de finaliser rapidement la transaction avec lui. Même si tout n'a pas été fait via Internet, le site web et les échanges par courriel ont permis une commande rapide. Si j'avais pris cette demande uniquement lundi matin, ce n'est pas sur que nous aurions obtenu ce contrat. Internet doit être plus qu'un simple formulaire de contact : il faut présenter les produits pour que le client puisse déjà se faire une idée et il faut rapidement donner suite à une demande faite sur son site. Recontacter une personne après plus de 48h augmente les possibilités que la personne ne se souvienne plus de vous ou ait déjà fait affaire avec un commerçant plus rapide !


Article précédent Article suivant