Poule Chantecler, recette adaptée et écomarché

Cette fin de semaine avait lieu à la Tohu la fête écopaysanne. Plus tôt, cette année, l'événement a pris une dimension différente puisque les producteurs de fruits et légumes n'avaient pas encore de production à partager... Grâce à Slow Food Montréal, j'ai pu acheter, directement du producteur, du poulet Chantecler, une race à l'Arche du goût canadien de Slow Food. Avec l’arrivée de races hybrides performantes, la poule Chantecler a failli disparaître. Jusqu’à récemment, il ne restait plus que 2 000 poules Chantecler dans le monde, la majorité étant au Québec. Les poules Chantecler se développent lentement en comparaison avec les poules hybrides modernes mais ont une chair qui a beaucoup de goût. Dès dimanche soir, je me suis inspiré d'une recette des Banlieusardises de poulet à la cocotte à l'érable et au poivre des dunes. Avec une cuisson lente pendant 2h30, la poule Chantecler était vraiment délicieuse, un goût très fin, assez proche d'une volaille sauvage de grande qualité, mais avec une viande tendre. Pour accompagner cette recette, Nathalie Roy m'avait préparé un mesclun délicieux, comme le font si bien les Jardiniers du Chef. Nous nous sommes rencontrés à la Tohu pour interroger les consommateurs sur leur intérêt pour la création d'un écomarché à Montréal. Un écomarché.ca propose une alternative participative pour la mise en marché des produits locaux, dans une perspective de souveraineté alimentaire, sans la contrainte des paniers hebdomadaires. Pas d'engagement et un choix plus vaste de produits... Et vous, seriez vous intéressés par un écomarché à Montréal ? Laissez moi un commentaire !

Article précédent Article suivant