Pourquoi faire l'épicerie en ligne n'est pas pour moi

Suite à une discussion sur l'avenir de l'épicerie après le Yulcamp, j'ai voulu passer à l'épicerie en ligne.

Je suis assez proche d'une épicerie, le gain environnemental est donc nul pour moi de le faire en ligne. Après m'être fait violence, j'ai renoncé à l'importance de visualiser les produits ou les toucher avant de les acheter, surtout pour le pain tranché ou les boites de conserve...

Puisque seul IGA offre ce service, j'ai donc ouvert un compte sur le site d'Iga.net pour voir.

Il vous en coutera environ 4$ de préparation et 6$ de livraison par commande. Sans compter le pourboire, cela fait donc un cout supplémentaire de 10$. C'est dommage. L'avenir est à l'achat en ligne et ce surcout ne s'explique pas totalement. Le linéaire en magasin coute cher, remplir les allées d'un supermarché coutent cher. Les supermarchés devraient donc inciter à acheter autrement.

En Europe, Telemarket propose un prix en fonction de livraison ou des forfait mensuels. Ooshop a une tarification différente si vous êtes un client régulier.

Il faut aussi bien prévoir à l'avance sa commande et la livraison. J'ai passé commande samedi et la date de livraison la plus proche pour moi était mardi.

L'épicerie en ligne sur Iga est liée intimement à votre supermarché Iga qui vous livrera. Bien qu'il faille choisir en amont le magasin qui livrera, le catalogue des produits proposés est toujours le même. C'est là le problème. Vous pouvez commander des produits qui ne seront pas toujours disponibles ou qui seront remplacés par des produits équivalents. Un commis est censé vous appeler pour régler ces détails avec vous, mais pourtant sur ma commande, je n'ai pas reçu le poisson (rien reçu à la place) ni les mandarines prévues.

Je ne renouvelerais pas cette expérience car je n'en suis pas satisfait dans le mode de fonctionnement actuel avec les couts supplémentaires et les différences dans les produits.


Article précédent Article suivant