Pas de vérification sur les appelations au Québec

Faut il avoir confiance des produits d'appelation ou certifiés biologique ? Il semblerait qu'aucune vérification ne soit faite sur la véracité des produits, on traite uniquement les plaintes et dénonciations.

Depuis près de deux ans, l'organisme gouvernemental chargé d'assurer la bonne marche des opérations sur le marché des produits biologiques et des produits du terroir n'est plus en mesure de remplir pleinement une de ses fonctions, la traque des fraudeurs sur le terrain, faute d'inspecteurs pour le faire.

Selon les informations obtenues par Le Devoir, le CARTV, qui, fin 2006, s'est fait donner par Québec un plus grand pouvoir d'inspection et de saisie avec la nouvelle Loi sur les appellations réservées et les termes valorisants, n'est toujours pas en mesure d'intervenir sur le terrain afin de vérifier que les normes d'étiquetage du bio et des produits du terroir sont bel et bien respectées.

Lu dans le Devoir.


Article précédent Article suivant