Fromages et substances laitières modifiées

Au Québec, le fromage peut être au lait cru et les yaourts doivent contenir du lait. Voilà maintenant que l'Agence Canadienne d'Inspection des Aliments (ACIA) oblige les gros producteurs de fromages industriels à mettre du lait dans leurs productions.
Ainsi, depuis dimanche, l'utilisation de substances laitières modifiées dans la production de fromage est limitée. Caséinate, caséine, concentré de protéines ou mélange d’huile de beurre et de sucre, ces substances laitières modifiées, dont l’appellation ne dit rien de leur provenance, sont produites en Irlande, en France, en République tchèque ou encore de la Nouvelle-Zélande. Souvent, ces substances modifiées coutent beaucoup moins cher que le lait produit localement, et pourtant les grands fromages industriels sont vendus au même prix qu'un petit fromage local.
L'UPA appelle les consommateurs à favoriser la production laitière locale en choisissant des produits laitiers authentiques. Le moyen le plus sûr de le faire est de choisir des produits laitiers québécois ou canadiens dont les ingrédients laitiers ne sont que du lait, de la crème ou de la poudre de lait écrémé. Plus de 50 % des crèmes glacées canadiennes sont fabriquées à partir d'huile de beurre importée.


Article précédent Article suivant