Canadian Tire ferme sa boutique en ligne

Canadiantire.ca a décidé de ne plus vendre d'articles en ligne pour la livraison à domicile. Cette stratégie d'affaires peut sembler étrange dans l'économie actuelle.

Phillipe Leroux, V2L2 Communications, a une vision intéressante lors d'une entrevue à ce sujet sur le Canal Argent. Canadian Tire n'a pas de stratégie web. Vendre sur internet ce n'est pas seulement placer son catalogue de produits et accepter le paiement en ligne. C'est aussi et surtout offrir une valeur ajoutée sur le web.

Quelques ratages du site Canadiantire.ca :

  • Avec un trafic assez conséquent (104ème site le plus visité au Canada selon Alexa), le taux de conversion ne devait pas être énorme. Le communiqué dit d'ailleurs que les utilisateurs y recherchaient surtout de l'information avant d'aller en magasin ;
  • Le site n'était pas vraiment optimisé pour un bon référencement et plusieurs microsites semblaient gruger le trafic du site e-commerce ; Ainsi voici un exemple d'URL de page pour un radiateur http://www.canadiantire.ca/browse/product_detail.jsp?PRODUCT%3C%3Eprd_id=845524443299842&FOLDER%3C%3Efolder_id=1408474396672077&bmUID=1232564011457&bmLocale=fr_CA ;
  • Mauvaise utilisation du Web 2.0 (à lire chez Stéphane Guérin) ;
  • Je n'ai jamais pu commander en ligne ! A plusieurs reprises j'ai souhaité profiter de promotion. Avant d'aller en magasin j'essayais l'achat en ligne... Certes, dans plusieurs cas il s'agissait d'articles volumineux (mais c'est là aussi que le ecommerce prenait du sens car les magasins ne livrent pas) et j'étais pourtant prêt à payer un peu plus cher... Même encore aujourd'hui si vous allez sur le site, de nombreux articles sont vendus "En magasin seulement". L'inverse ne semble pas exister (en ligne seulement) contrairement à des boutiques comme FutureShop qui ont des exclusivités Web.
  • La non-complémentarité du site Web et du magasin. Pourquoi ne pas offrir des promotions spéciales en ligne dans la circulaire ?

Ce n'est pas l'échec des achats en ligne au Québec mais bien l'échec de la stratégie Web de Canadian Tire. Le problème c'est qu'il est probable que de plus petits magasins vont y réflechir à deux fois à vendre en ligne en prenant l'exemple de Canadian Tire qui se retire du secteur. Ce serait une grave erreur !


Article précédent Article suivant